A Paris tous les chats sont gris…

Tout bon communicant se doit d’être inspiré pour être créatif. Mais il arrive des fois où l’on a beau se creuser la tête, l’inspiration n’est pas là. Quoi de mieux pour se ressourcer et repartir du bon pied qu’un weekend à Paris?

C’est ainsi que mon manque d’inspiration et moi sommes partis rendre visite à la capitale.

Je me suis tout d’abord rendu au salon de la plongée sous marine (ma passion) où j’ai pu tester un simulateur de plongée. Ce simulateur m’a emmené faire une plongée phénoménal à 120 mètres de profondeur et tout cela sans bouger d’un fauteuil grâce à la réalité augmentée. L’effet et le rendu est tellement surprenant que je suis certaine que toutes les applications mobiles de demain seront faites à partir de la réalité augmentée.

Réalité augmentée au salon de la plongée sous marine

Réalité augmentée au salon de la plongée sous marine

Réalité augmentée au salon de la plongée sous marine

Réalité augmentée au salon de la plongée sous marine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après avoir fait le tour du salon, je suis allée me balader sur la butte Montmartre d’où j’ai pu admirer le tout Paris. Bien évidemment je ne pouvais pas redescendre la butte sans passer voir le célèbre Moulin Rouge que j’avais toujours rêvé de voir.

La vue sur Paris de la butte de Monmartre

La vue sur Paris de la butte de Monmartre

Le Moulin Rouge

Le Moulin Rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après avoir vu tant de jolis endroits, je suis rentrée à Dijon des étoiles plein les yeux et plus inspirée que jamais!

Publicités

Leader One Racing

Dimanche dernier se déroulaient les Inter Ecuries organisées par l’ACO. Différentes courses automobiles étaient organisées sur le circuit Bugatti et des pilotes de tous les horizons étaient venus participer pour l’occasion.

La Team Leader one racing créée par mon oncle, un passionné de sport automobile, était présente durant cette manifestation. La première course de l’équipe en tant que pro.

Prototype Leader one racing

La voiture, un prototype JPP catégorie C3 a été acquise par l’équipe il y a quasiment deux ans, après des mois de travail et plusieurs tests et améliorations, les premiers essais fructueux ont été fait en 2012.

Ce n’est que ce 27 octobre que la voiture conduit par mon oncle a pu courir sa première course. D’abord 7ème aux qualifications, la team excelle et fini 4ème de la course et 1ère de sa catégorie.

En exclusivité, le reporting photo de cette journée forte en sensation!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

muCEM – Marseille

Humeur du moment

Actuellement en vacance aux alentours de Marseille, j’ai eu l’occasion de me balader sur le vieux port et d’approcher de plus près le muCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) dont les journalistes ont beaucoup fait l’éloge ces derniers temps.muCEM

Et en effet, ce musée est superbe. Tout d’abord, pour entrer dans ce musée il faut traverser le Fort Saint Jean. Ce fort imposant borde la mer méditerranée et nous offre une vue directe et imprenable sur le vieux port de Marseille d’un côté et sur l’horizon marin de l’autre. Le fort dispose de bâtiments impressionnants et variés que l’on ne se lasse pas d’observer.Fort Saint Jean

Une fois la visite du fort achevée, l’accès au muCEM se fait par un pont noir et imposant qui relie le Fort Saint Jean au musée. Le muCEM est entouré d’eau et présente une architecture étonnante et peu commune. Aussi agréable à regarder qu’à visiter, il comporte des expositions riches et diversifiées qui donne encore plus de charisme à cette grande ville qu’est Marseille.

En clair, le Mucem est un endroit à ne pas louper lorsque vous vous baladez à Marseille!

muCEM et le Fort Saint Jean

Exposition French Touch – Paris

J’ai eu l’occasion de faire l’exposition French Touch à Paris.

Expression apparue au milieu des années 1990 dans la presse anglo-saxonne, la             « French Touch » désigne la musique électronique créée par de jeunes artistes français qui firent émerger un univers underground en décalage avec celui de leurs contemporains. Ce mouvement musical s’est accompagné d’une esthétique forte, incarnée par de grands noms du graphisme qui investirent pochettes de disques, flyers, fanzines et clips en jouant du détournement et de la transgression, en écho aux mix, remix et sampling de la musique.

Quelques pochettes de la "French Touch".

Résultat? L’exposition French Touch trouve sa place au musée des arts décoratifs par sa bouffée d’originalité et grâce à ses design magnifiques.

L’exposition s’est terminée le 31 mars 2013, pour ceux qui n’ont pas eu la chance de la voir, je vous conseille de lire cet article de France TV .

Nantes – Le musée de l’imprimerie

Lors d’une journée passée à Nantes, j’ai découvert le musée de l’imprimerie, un musée aussi riche par son histoire que par l’exposition et l’explication du fonctionnement des machines à imprimer.

J’ai pu à travers cette visite découvrir la plupart des machines de l’époque, parmi elles Linotype (photographie ci-dessus), monotype, la ludlow, la presse à bras et la presse à cylindre. J’ai pu observer le fonctionnement de ces machines et enrichir ainsi mes connaissances historiques en ce qui concerne les techniques d’impressions.

Nantes – Les Machines de l’île

J’ai récemment passé une journée à Nantes où j’ai visité un endroit qui croyez-moi sort de l’ordinaire…

Les Machines de l’île:

J’ai pu découvrir un carrousel impressionnant de 25 mètres de haut et de 22 mètres de diamètre avec une structure de 3 niveaux – Le Carrousel des fonds marins-

Au premier niveau siègent dans ce géant aquarium mécanique les créatures des fonds marins, on y observe crabes, méduses, calamar, sous marins et bien d’autres.

Au deuxième niveau, on peut découvrir les abysses avec des créatures aussi mystérieuses que fantastiques (raie manta, poisson pirate).

Enfin au troisième niveau on devine la surface de la mer (Bateaux, tortue, poisson volant)…

Ce carrousel où trône des créatures merveilleuses a été imaginé par François Delarozière et par les premiers architectes Nicole Concordet et Christophe Theilmann.

J’ai également eu l’occasion de visiter la galerie des machines qui est une galerie assez extravagante qui permet de découvrir les prototypes des futures machines et structure de l’ile.

Ce fut une très belle découverte.